actualites_banniere

Le Groupe ArcelorMittal lance le Programme d’accélération XCarb™ pour accompagner les entreprises en démarrage en technologie de pointe et soutenir la décarbonation

Le 25 mai 2022 – Le Groupe ArcelorMittal a lancé aujourd’hui le Programme d’accélération XCarb™. L’objectif de ce programme est de trouver les meilleures entreprises et les idées les plus novatrices en matière de technologies de rupture, capables d’accélérer la décarbonation de l’industrie de l’acier. Les entreprises en démarrage du monde entier spécialisées dans les technologies de rupture sont invitées à soumettre leur candidature pour participer au concours en vue d’obtenir un investissement du Fonds d’innovation XCarb™ d’ArcelorMittal, qui vise à investir jusqu’à 100 millions de dollars par an dans ces technologies transformatrices. L’objectif pour les entreprises en démarrage sera aussi d’accéder aux conseils et à l’expertise d’ArcelorMittal en matière d’innovation, de recherche et de développement, de commercialisation des technologies et de mentorat commercial.

Conformément à la raison d’être d’ArcelorMittal, « Des aciers meilleurs pour la planète et ses habitants », le Fonds d’innovation XCarb™ investit dans des entreprises capables d’accélérer la transition vers une production d’acier à faibles émissions de carbone, et à terme à zéro émission, afin de leur permettre de se développer plus rapidement et d’atteindre l’échelle nécessaire pour que leurs technologies deviennent commercialement viables.

Cette année, les finalistes seront invités à présenter leurs idées lors d’une Journée d’accélération pour courir la chance d’obtenir un soutien financier du Fonds afin de développer leurs projets novateurs et progresser vers un avenir faible en carbone. Le soutien offert n’est pas seulement financier, les candidats retenus auront également accès à :

  • Une expertise et des conseils inégalés dans l’industrie
  • Des centres de recherche et des programmes de recherche et développement à la fine pointe de l’industrie pour accélérer le développement technologique
  • Une expertise commerciale en matière de technologies, de protection de la propriété intellectuelle et de déploiement mondial
  • D’importantes capacités de services de soutien pour permettre la mise à l’échelle et accélérer la commercialisation

Les candidats devront être des entreprises en démarrage enregistrées ayant des concepts de technologies commercialisables qui présentent un fort potentiel de décarbonation de la production d’acier. Les entreprises éligibles peuvent postuler de n’importe où dans le monde, car le Fonds souhaite investir dans les technologies les plus innovantes au niveau mondial, afin d’accompagner la décarbonation d’ArcelorMittal. Les candidatures pour le premier tour doivent être déposées d’ici le 20 juin. Pour plus de détails sur le programme et les modalités de candidature, consultez la page (en anglais seulement): https://corporate.arcelormittal.com/climate-action/xcarb/xcarb-innovation-fund/xcarb-accelerator-programme.

Les candidats sont invités à soumettre leur proposition dans sept domaines technologiques distincts :

  1. Rupture dans la façon de produire l’acier (procédés et technologies)
  2. Conversion des déchets en gaz ou en biocharbon (moyens innovants de convertir les déchets)
  3. Reformage des gaz / Technologies de transformation des gaz
  4. Technologies de rupture dans le domaine de l’hydrogène
  5. Captage, réutilisation et stockage du CO2 (en particulier : captage du CO2 suivi de transformation en produits chimiques ou en carburant, ou de séquestration permanente / minéralisation)
  6. Technologies de stockage d’énergie à long terme et à grande échelle
  7. Technologies d’énergie propre

La Journée d’accélération aura lieu en juillet . Les finalistes présenteront leur entreprise et exposeront leurs technologies novatrices devant un panel d’experts du secteur, présidé par Aditya Mittal, PDG d’ArcelorMittal, dans les bureaux d’ArcelorMittal à Londres.

Aditya Mittal, PDG d’ArcelorMittal, a commenté :

« La nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre est l’un des plus grands besoins d’investissement de notre époque. L’acier peut contribuer de manière considérable à la décarbonation de l’économie mondiale et nous, ArcelorMittal, nous engageons à diriger les efforts de notre industrie et faire tout ce qui est en notre pouvoir pour augmenter la vitesse de nos progrès. Le développement des technologies et des procédés qui sont essentiels à la transition de notre industrie est un élément très important de cette démarche. »

Irina Gorbounova, directrice générale, Fusions et acquisitions et membre du jury du Programme d’accélération XCarb™, a ajouté :

« Nous développons déjà une des meilleures séries de technologies de décarbonation de notre secteur, mais nous sommes toujours à la recherche de nouvelles opportunités pour accélérer nos progrès. Ce concours nous offre une superbe plateforme pour nous impliquer et soutenir les meilleures idées pour décarboner notre industrie. Les gagnants en tireront d’énormes avantages : accès à des financements potentiels, soutien commercial et à la recherche, connaissances inégalées et les réseaux industriels dont ils ont besoin pour accélérer leur développement. Notre Journée d’accélération offre aux jeunes entreprises l’occasion d’exploiter tout le potentiel de leurs technologies et d’avoir un impact significatif sur notre société, notre industrie et le monde dans son ensemble. »

Le Fonds d’innovation XCarb™ d’ArcelorMittal

Depuis son lancement en mars 2021, le Fonds d’innovation XCarb™ d’ArcelorMittal a déjà engagé 180 millions de dollars dans des projets et des technologies qui accélèrent la décarbonation de l’industrie de l’acier. À ce jour, ces investissements ont aidé quatre entreprises qui développent des technologies de pointe dans les domaines des énergies renouvelables, du stockage d’énergie à long terme, du recyclage du CO2 et de l’hydrogène vert, soit :

  1. Heliogen, une entreprise d’énergie renouvelable qui exploite l’énergie solaire en utilisant un champ de miroirs qui agissent comme une loupe de grande surface pour concentrer et capter la lumière du soleil ;
  2. Form Energy, qui développe une technologie de rupture pour le stockage de l’énergie ;
  3. LanzaTech, qui se concentre sur le captage des gaz sidérurgiques riches en carbone et leur conversion en carburants et produits chimiques durables ; et
  4. H2Pro, un perturbateur de marché produisant de l’hydrogène vert par électrolyse de l’eau.

De plus, ArcelorMittal est partenaire de référence du programme Catalyst de Breakthrough Energy et s’engage à investir 100 millions de dollars en capitaux propres sur 5 ans. Fondé par Bill Gates, Breakthrough Energy travaille sur le passage à l’échelle des technologies dont le monde a besoin pour atteindre l’objectif de zéro émission en 2050. Les efforts de Breakthrough Energy couvrent des véhicules d’investissement, des programmes philanthropiques et le travail de plaidoyer. Son programme Catalyst constitue un nouveau modèle de la manière dont les entreprises, les gouvernements et les organismes philanthropiques privés peuvent financer, produire et assurer l’adoption généralisée des technologies propres de nouvelle génération.

Pour plus d’information sur le Fonds d’innovation XCarb™ et pour comprendre comment les entreprises en démarrage peuvent participer à la finale de la Journée d’accélération, veuillez consulter la page (en anglais seulement) : https://corporate.arcelormittal.com/climate-action/xcarb/xcarb-innovation-fund/xcarb-accelerator-programme

À propos du Groupe ArcelorMittal

ArcelorMittal est leader de l’industrie de l’acier et des mines dans le monde avec 158 000 employés, une présence dans 60 pays et des installations de production d’acier primaire dans 16 pays. En 2021, ArcelorMittal a réalisé un chiffre d’affaires de 76,6 milliards de dollars et une production d’acier brut de 69,1 millions de tonnes, tandis que la production de minerai de fer a atteint 50,9 millions de tonnes.

Notre objectif est de contribuer à construire un monde meilleur avec des aciers plus intelligents. Des aciers fabriqués à l’aide de procédés innovants qui consomment moins d’énergie, émettent beaucoup moins de carbone et réduisent les coûts. Des aciers plus propres, plus résistants et réutilisables. Des aciers pour les véhicules électriques et les infrastructures d’énergie renouvelable, qui accompagneront la transformation des sociétés au cours de ce siècle. Avec l’acier au cœur de notre action, la créativité de nos équipes et notre culture d’entreprise, nous aiderons le monde à réaliser ce changement. Voilà, selon nous, ce qui fait l’entreprise sidérurgique de demain.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur http://corporate.arcelormittal.com

ArcelorMittal et BioÉnergie AE Côte-Nord Canada annoncent une importante entente pour l’économie de la Côte-Nord et le début de la transition énergétique à l’usine de bouletage de Port-Cartier

Réjean Paré, président et chef des opérations du Groupe Rémabec, Steeve Beaupré, maire de Sept-Îles, Lorraine Richard, députée de Duplessis, Alain Thibault, maire de Port-Cartier et Mapi Mobwano, président et chef de la direction d’ArcelorMittal Exploitation minière Canada. Crédit : Julien Choquette

Port-Cartier, le 11 mai 2022 – En conférence de presse aujourd’hui, ArcelorMittal Exploitation minière Canada (« ArcelorMittal ») et BioÉnergie AE Côte-Nord Canada (« BioÉnergie »), une société détenue en partie par le Groupe Rémabec/Produits Forestiers Arbec Inc, ont annoncé la signature d’une entente de trois ans pour la livraison de 16 millions de litres d’huile pyrolytique par année à l’usine de bouletage d’ArcelorMittal.

« L’annonce d’aujourd’hui marque la concrétisation du début de notre transition énergétique. L’huile pyrolytique produite localement par BioÉnergie nous permettra, à terme, de réduire de 23 % notre utilisation de mazout lourd à notre usine de Port-Cartier. Il s’agit d’un projet structurant qui unit les deux grandes ressources de la Côte-Nord que sont le fer et la forêt. C’est une superbe nouvelle pour toute la région et nous en sommes ravis », a déclaré Mapi Mobwano, le président et chef de la direction d’ArcelorMittal Exploitation minière Canada.

L’introduction de l’huile pyrolytique, un carburant renouvelable produit à partir de résidus de bois, permettra une réduction annuelle de 57 600 tonnes en équivalent de CO2 à l’usine de bouletage de Port-Cartier, ce qui correspond à retirer des routes 14 000 véhicules chaque année. Rappelons que le groupe ArcelorMittal a pris l’engagement de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 25 % d’ici 2030 et d’atteindre la carboneutralité d’ici 2050.

« Nous sommes fiers de ce partenariat avec ArcelorMittal qui nous permet de créer 30 emplois de qualité sur la Côte-Nord, uniquement chez BioÉnergie. Notre groupe recherche sans cesse de nouvelles façons de valoriser de façon durable la fibre forestière et les sous-produits du sciage. Avec ArcelorMittal, nous voulons nous démarquer par la production locale d’une source d’énergie renouvelable qui contribue à réduire les émissions de gaz à effet de serre. C’est toute la collectivité qui y gagne », a expliqué Réjean Paré, président et chef des opérations du Groupe Rémabec.

Pour produire son huile pyrolytique, BioÉnergie utilisera les résidus de bois d’Arbec Bois d’Œuvre, une autre entreprise du groupe Rémabec. L’entente annoncée aujourd’hui comprend aussi l’utilisation du chemin de fer d’ArcelorMittal par Arbec, à raison de 80 convois par année pour transporter le bois provenant de ses camps forestiers jusqu’à sa scierie de Port-Cartier.

À propos d’ArcelorMittal Infrastructure Canada et
d’ArcelorMittal Exploitation minière Canada

Filiales de ArcelorMittal, un chef de file de l’acier dans le monde et l’un des cinq plus grands producteurs de minerai de fer à l’échelle internationale, ArcelorMittal Infrastructure Canada (« AMIC ») et ArcelorMittal Exploitation minière Canada s.e.n.c. (« AMEM ») sont deux entités complémentaires œuvrant sur la Côte-Nord du Québec. AMIC assure le transport de concentré entre Mont-Wright et Port-Cartier et exploite un port de mer à Port-Cartier permettant de transporter et d’expédier les produits d’AMEM sur quatre continents. AMEM produit du concentré et des boulettes d’oxyde de fer destinés au marché de l’acier. Les deux entreprises emploient plus de 2 500 personnes, faisant d’ArcelorMittal le plus grand employeur de la Côte-Nord.

À propos de BioÉnergie AE Côte-Nord Canada et
du Groupe Rémabec/Produits Forestiers Arbec Inc.

Située à Port-Cartier, Bioénergie AE Côte-Nord Canada est une usine destinée à la production de combustibles liquides renouvelables fabriqués à partir biomasse forestière résiduelle.  Le Groupe Rémabec, est le plus grand entrepreneur forestier privé au Québec et l’un des plus importants scieurs de bois de la province, ce qui lui permet d’assurer un emploi direct de qualité à près de 2 000 personnes. Le Groupe Rémabec exploite 50 filiales et 11 usines en Mauricie, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, sur la Côte-Nord, dans la Capitale-Nationale ainsi qu’à Montréal. Produits Forestiers Arbec Inc, possède deux usines production de panneaux à lamelles orientés en Mauricie et au Nouveau-Brunswick et emploi près de 300 personnes.

Remise d’une somme record à Centraide Duplessis par ArcelorMittal et ses employés de Fermont et Port-Cartier

Krystelle Levesque-Leclerc (Syndicat des Métallos), Joannie Francoeur-Côté (Centraide Duplessis) et Éric Normand (ArcelorMittal Mines et Infrastructure Canada) lors de la remise officielle. Crédit : Stéphane Gendron

Port-Cartier, le 26 avril 2022 – ArcelorMittal Mines et Infrastructure Canada et ses employés, ainsi que le Syndicat des Métallos et ses cinq sections locales démontrent une fois de plus qu’ils sont bien ancrés dans leur communauté. Leur solidarité, leur engagement et leur générosité permettent de remettre cette année une somme record de 271 728 $ à Centraide Duplessis.

« La pauvreté et l’exclusion sociale ne prennent jamais de pause et les organismes communautaires accomplissent un travail colossal dans le quotidien de ceux et celles qui sont moins favorisés. Je suis extrêmement fier qu’avec nos employés, nous puissions permettre à Centraide Duplessis de répondre encore plus aux besoins grandissants dans toute la région. Faire partie de la collectivité nord-côtière, ce n’est pas seulement y habiter ou y travailler, c’est aussi faire preuve d’entraide et de sensibilité face aux autres. Un merci sincère à tous nos employés et à l’équipe de collecte qui a fait un travail extraordinaire », a déclaré Mapi Mobwano, président et chef de la direction d’ArcelorMittal Exploitation minière Canada.

« Pour nous, faire notre part pour les organismes de la Côte-Nord est quelque chose qui fait partie de notre ADN. Le simple fait de remettre une somme record cette année démontre cet attachement et cette solidarité envers la région qui caractérisent si bien nos membres. Centraide Duplessis contribue à l’amélioration de la qualité de vie de nos concitoyennes et de nos concitoyens et la réponse de nos membres et d’ArcelorMittal illustre toute notre reconnaissance et notre confiance envers Centraide », a commenté Marc Duchaine, permanent syndical des Métallos pour la Côte-Nord, Bas St-Laurent, Gaspésie et les Îles de la Madeleine.

À propos de ArcelorMittal Infrastructure Canada s.e.n.c.
et de ArcelorMittal Exploitation minière Canada s.e.n.c

Filiales de ArcelorMittal, chef de file de l’acier dans le monde et l’un des cinq plus grands producteurs de minerai de fer à l’échelle internationale, ArcelorMittal Infrastructure Canada s.e.n.c. (« AMIC ») et ArcelorMittal Exploitation minière Canada s.e.n.c. (« AMEM ») sont deux entités complémentaires oeuvrant sur la Côte-Nord du Québec. AMIC assure le transport de concentré entre Mont-Wright et Port-Cartier et exploite un port de mer à Port-Cartier permettant de transporter et d’expédier les produits d’AMEM sur quatre continents. AMEM produit du concentré et des boulettes d’oxyde de fer destinés au marché de l’acier. Les deux entreprises emploient plus de 2 500 personnes, faisant d’ArcelorMittal le plus grand employeur de la Côte-Nord.

À propos du Syndicat des Métallos
Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

actualites_banniere

ArcelorMittal devient Partenaire d’exception du Grand rassemblement annuel des nouveaux diplômés innus du secondaire

Port-Cartier, le 15 mars 2022 – ArcelorMittal Mines et Infrastructure Canada
(« ArcelorMittal ») est fière d’annoncer son soutien à titre de Partenaire d’exception du Grand rassemblement annuel des nouveaux diplômés innus du secondaire (GRANDIS) organisé par l’Institut Tshakapesh.

Courtoisie de l’Institut Tshakapesh

ArcelorMittal renouvelle son partenariat avec l’Institut Tshakapesh pour une période de trois ans par un don de 15 000 $. Cet appui contribuera à célébrer la réussite des jeunes de toutes les communautés innues de la Côte-Nord et de celle de la communauté naskapie de Kawawachikamach.

« Nous avons à coeur d’encourager la réussite et la persévérance scolaire et nous sommes heureux de travailler avec l’Institut Tshakapesh pour souligner les efforts de tous ces jeunes. Ce soutien financier s’inscrit dans notre volonté de poursuivre nos efforts d’être une entreprise citoyenne engagée auprès des communautés, notamment les membres de la communauté innue avec qui nous travaillons en partenariat depuis plusieurs années », a déclaré Annie Paré, directrice, Communications, pour ArcelorMittal Exploitation minière Canada.

« Nous sommes fiers et reconnaissants du renouvellement de cette entente avec une grande entreprise d’exception, ArcelorMittal. Un partenariat qui résonne et qui marque notre solidarité à l’égard des étudiants et des finissants. Plus encore, puisque nous partageons des valeurs et un objectif très spécifique, comme une promesse, celle de transformer l’avenir, celui de nos enfants, celui de notre nation », a déclaré Alexandre Mckenzie, président de l’Institut Tshakapesh.


À propos de ArcelorMittal Infrastructure Canada s.e.n.c.
et de ArcelorMittal Exploitation minière Canada s.e.n.c.
Filiales de ArcelorMittal, chef de file de l’acier dans le monde et l’un des cinq plus grands producteurs de minerai de fer à l’échelle internationale, ArcelorMittal Infrastructure Canada s.e.n.c. (« AMIC ») et ArcelorMittal Exploitation minière Canada s.e.n.c. (« AMEM ») sont deux entités complémentaires oeuvrant sur la Côte-Nord du Québec. AMIC assure le transport de concentré entre Mont-Wright et Port-Cartier et exploite un port de mer à Port-Cartier permettant de transporter et d’expédier les produits d’AMEM sur quatre continents. AMEM produit du concentré et des boulettes d’oxyde de fer destinés au marché de l’acier. Les deux entreprises emploient plus de 2 500 personnes, faisant de ArcelorMittal le plus grand employeur de la Côte-Nord. Pour en savoir plus : mines-infrastructure-arcelormittal.com

À propos de l’Institut Tshakapesh
L’Institut Tshakapesh, au service des communautés membres et de la Nation innue, oeuvre à la sauvegarde et à la promotion de l’innu-aitun (culture innue) et de l’innu-aimun (langue innue); il assure un soutien à la conservation du patrimoine culturel, à l’aménagement linguistique et encourage l’expression artistique. L’Institut Tshakapesh joue un rôle déterminant dans l’éducation, notamment dans la réussite éducative et le développement identitaire de la jeunesse innue.